magnanimes2020@gmail.com   

Tél : 06 20 30 06 97

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • YouTube Social  Icon

© 2018 Site créé par Jérôme Puech

Rechercher
  • Jérôme Puech

7 combats pour Nîmes !



Le mouvement citoyen « Magna Nîmes » a présenté la synthèse de ses travaux de consultation de 1270 nîmois durant plus d’un an (photo Wim, Richard, Bouchra, Jérôme, Isabelle, Ariel, Roxane et Yves - Absent: Jean-François).


La boucle est bouclée. Après avoir lancé son mouvement en mars 2018 au café Olive, le mouvement citoyen Magna Nîmes a présenté la synthèse de ses travaux avec les nîmois le vendredi 10 mai au café Olive devant la presse et devant quelques adhérents. 1270 nîmois ont participé à 12 événements organisés durant un peu plus d’un an. Bouchra Roudani, présidente du mouvement, a rappelé les chiffres de ce travail en expliquant que "1500 adhérents et 1670 fans sur Facebook suivaient nos travaux". Wim De Jong a fait un résumé de ce que les nîmois ont dit. « Une ville sans emploi » caractérise la ville touchée par le chômage avec 12,5%. Soit presque 4 points au dessus de la moyenne nationale. Nîmes est également touchée par un taux de pauvreté de 30%. Il a souligné que les nîmois veulent plus de démocratie directe et souhaite avoir les moyens d'agir comme des éco-responsables.


Jérôme Puech a dégagé 7 pistes de réflexion sous la forme de combats à mener avec des idées émises pour chaque piste:


1. Réduire les précarités grâce à un vrai développement économique du territoire


Les idées : faire de Nîmes la capitale de l’artisanat, redynamiser le centre ville, une prime de pouvoir d’achat en Krôco pour les employés de la ville et de Nîmes Métropole (100K/an), mise en place d’une usine-musée-festival autour du Jean, création d’une cité de la gastronomie nîmoise, accompagnement des entreprises locales/ Start-up et développement de « la ville intelligente » ou « smart city » avec l’instauration d’une stratégie d’accueil numérique des touristes et pour les nîmois (WIFI gratuit).


2. Améliorer la mobilité des habitants de la métropole


L'atelier de la mobilité en novembre 2018 à l'Oberge Espagnole


Les idées : Plus de desserte en bus pour les quartiers éloignés et les villages, des parkings relais à chaque entrée de ville avec navettes gratuites, expérimentation de la gratuité des transports en bus, la création d’une ceinture verte reliant les espaces verts, des voies vertes reliant Nîmes à la mer et au Pont du Gard, création de 100 km de pistes cyclables avec la mise à disposition de 1 000 vélos et attaches vélos supplémentaires, développement des véhicules autonomes et incitation aux déplacements doux (piétons, trottinettes, PMR, poussettes…).


3. Nourrir une grande ambition pour la transition écologique


Magna Nîmes a participé à la marche en faveur du climat


Les idées : être les producteurs de notre propre énergie (photovoltaïque, éolienne, …), création de jardinières publiques, aller vers le « zéro déchets » et proposer des bacs à compost près des habitants, création d’espaces verts partagés (aérodrome, parc Meynier de Salinelles, …). Fixer des objectifs tangibles et mesurables de réduction de la pollution de l’air. Faire la promotion de la permaculture.


4. Donner à tous nos enfants la chance de réussir


Les idées : 80% de BIO et 100% de circuits courts (50km max) dans les cantines en self-service avec la création d’une ceinture agricole adaptée pour fournir les repas (+ repas végétariens + objectif : zéro déchets), mise en place d’une grande fête de la laïcité, favoriser la mixité des publics dès le plus jeune âge. Construire des écoles autonomes en énergie. Développer l’accueil des 0-3 ans. Mettre en place une meilleure mixité dans les écoles maternelles et primaires.


5. Favoriser un accès à la culture à tous


Magna Nîmes a organisé un atelier culture en décembre avec les acteurs du secteur au Spot


Les idées : projet d’auditorium pour la musique classique (700 places) pouvant servir de palais des congrès, créer un quartier des arts autour des Carmes (Conservatoire, salle de l’Odéon, ex-cinéma le Forum, musée d’histoire naturelle, chapelle des Jésuites), mettre à disposition des tiers-lieux pour des expositions et des résidences d’artistes, création d’un centre d’arts numériques (chapelle des Jésuites), instauration d’une nuit blanche des arts… Permettre aux nîmois de se réapproprier la féria.


6. Mieux maîtriser les dépenses publiques et réduire la pression fiscale


Les idées : Opter pour le passage en communauté urbaine, mutualiser les services entre la ville et Nîmes Métropole, économiser 10% chaque année sur le fonctionnement, réduire la dette, optimiser les ressources humaines pour rendre un meilleur service public. La ville intelligente doit favoriser les économies d’énergie et de moyens.


7. Instaurer une ville plus humaine, plus citoyenne


Atelier de participation des citoyens au café Olive en octobre 2018


Les idées : chaque grand projet sera décidé avec les nîmois sous la forme d’une co-construction, une présence policière accrue sur le terrain, des services et des commerces de proximité dans les quartiers à l’abandon avec des Maisons du citoyen (administratif, santé et citoyenneté…). Développer le concept « Small is inévitable». Privilégier les échanges humains contre le diktat du clic (procédures numériques). Favoriser les projets marquants pour l’identité nîmoise. Open data des données publiques. Traçabilité des courriers adressés au maire et au président de Nîmes Métropole. Plus de transparence dans le choix des décisions. Lutter contre les solitudes, en particulier celles des personnages âgées (pique –nique à l’ancienne dans les jardins de la fontaine).


En fin de réunion, l'équipe de Magna Nîmes a présenté en détails trois premières idées phares:


- Une mobilité douce reliant les espaces verts de la ville, les sites extérieurs (Pont du Gard et Mer) et avec un maillage dans la ville

- Un auditorium de musique pouvant servir de palais des congrès

- La gratuité des transports en bus d’ici 2025


La présentation des pistes et des actions s'est conclue sur la suite donnée à ce travail. Magna Nîmes retournera devant les citoyens pour valider ce travail ou l'améliorer. Il fera l'objet de rencontres avec des experts pour évaluer les coûts et la faisabilité des projets. Puis ces pistes de réflexion serviront de base discussions avec les associations et les partis politiques engagés dans la campagne des élections municipales de mars 2020. Un programme plus complet sera présenté à l’automne.


L'équipe Magna Nîmes

302 vues

Notre actualité