Rechercher
  • Jérôme Puech

«Le plus important, c’est d’être à l’écoute des nîmois»



5 Questions à Bouchra, présidente de Magna Nîmes. Engagée dans le mouvement citoyen et participatif dont le lancement a eu lieu en mars 2018, Bouchra Roudani, 38 ans, répond en toute simplicité aux questions que les nîmois se posent au sujet de cette initiative.


Pourquoi avoir créé Magna Nîmes ?


Bouchra Roudani : avec un groupe d’amis très attachés à notre ville, on a fait constat que les élus, les techniciens et les partis politiques n’étaient pas réellement à l’écoute des citoyens. Alors nous avons souhaité redonner du sens au mot «POLITIQUE» en créant une démarche différente et en dehors des partis politiques dans le but de redonner la parole aux citoyens. Nous voulons non seulement les écouter mais aussi les faire participer sur le devenir de leur ville. Enfin, il s’agit de faire la promotion de toutes les formes de citoyenneté.


Comment comptez-vous faire ?



BR : Nous proposons plusieurs actions pour écouter et faire participer les nîmois. La prochaine aura lieu le samedi 22 septembre 2018 au cinéma CGR avec une « projection débat gratuite » sur les nouvelles formes de citoyenneté. Nous nous sommes donnés un an (de mars 2018 à mars 2019) pour recueillir les besoins et les attentes des citoyens de Nîmes et de son agglomération. Au printemps, nous communiquerons les résultats de ce travail puis nous les soumettrons à nouveau aux habitants pour valider les projets. Après nous défendrons ces projets auprès des décideurs publics ou bien nous choisirons de les porter dans le cadre des élections municipales de mars 2020.


Justement à ce sujet, quelle va être votre stratégie électorale ?



BR : Nous l’avons dit au lancement en mars dernier, nous répondrons à cette question une fois que notre programme d’actions sera construit et validé par les nîmois. Nous ne voulons pas «polluer » notre démarche par des considérations politiciennes ou par des débats sur des personnes. Ce qui nous intéresse avant tout chose, c’est la conception et la construction de nos projets.


Mais parmi votre mouvement, il y a des gens engagés dans des partis politiques. Ce n’est pas un problème ?


BR : Ce n’est pas la majorité des membres fondateurs d’abord. Certains ont des sensibilités de gauche et d’autres de droite. Peu importe ! Ensuite, que les membres soient à titre personnel engagés dans un parti politique, ça n’a pas d’importance. Les partis politiques sont dépassés. Il faut inventer d’autres formes d’engagements plus sains, plus directs. Le plus important, je le répète, c’est d’être à l’écoute et de prendre en compte les aspirations des habitants et ensuite de construire avec eux un projet pour Nîmes de demain qui leur ressemble.


A 6 mois du lancement de votre mouvement citoyen, quelles sont les premières tendances qui se dégagent de votre travail ?



BR : Nous avons recueilli la parole et les idées de 400 personnes environs. Les nîmois s’accordent pour dire que la ville a changé de manière positive avec les évolutions urbaines du centre-ville. La ville s’est embellie. Mais elle s’est endormie aussi. Des problématiques lourdes ressortent comme les transports urbains, l’attractivité en matière d’emploi, la redynamisation du centre-ville et la fiscalité locale. Les personnes interviewées demandent un meilleur dialogue avec les élus sur les actions qui les touchent. Ils ont le sentiment de ne pas être écoutés. Il y a une volonté d’imaginer la ville de demain plus respectueuse de l’environnement et plus en lien avec la révolution numérique.


Enfin, beaucoup nous ont exprimé leur fierté d’être nîmois tout en remarquant que l’on se parle moins. Les moments de rencontre et de partage sont plus rares. Les férias, par exemple, se déshumanisent. On doit réfléchir à tout ce qui fait sens commun et nous permettra de mieux vivre ensemble dans le respect de chacun.


Propos recueillis par Magna Nîmes

250 vues

Notre actualité

magnanimes2020@gmail.com   

Tél : 06 20 30 06 97

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • YouTube Social  Icon

© 2018 Site créé par Jérôme Puech