magnanimes2020@gmail.com   

Tél : 06 20 30 06 97

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • YouTube Social  Icon

© 2018 Site créé par Jérôme Puech

Rechercher
  • Jérôme Puech

Objectif: 1 000 nîmois écoutés !



Le mouvement citoyen et participatif Magna Nîmes envisage de sonder 1 000 nîmois d'ici un an sur leur perception de l'action publique locale et sur leurs attentes. 100 nîmois ont déjà été sondés. Voici les premières tendances.


"On va interroger 1 000 nîmois d'ici an sur leurs perceptions et leurs attentes en matière de vie quotidienne" avait déclaré Vanessa (en photo ci-dessus) en présentant les premiers résultats d'un petit sondage réalisé auprès d'un premier échantillon de 100 nîmois, pris dans les entourages des initiateurs du mouvement Magna Nîmes. Il a été lancé le samedi 24 mars au café Olive devant près de 150 personnes. La méthode proposée par le mouvement consiste à aller à la rencontre des nîmois pour cerner les problèmes et ensuite à retourner les voir avec des solutions travaillées par les membres de l'association.


Un cadre de vie améliorée

Premier enseignement: les sondés déclarent que le cadre de vie de la ville s'est améliorée. Beaucoup se disent content d'avoir une belle ville. On pense aux travaux sur l'avenue Feuchères, l'Esplanade, les arènes et le tour des boulevards bien sur. La richesse du patrimoine architectural est soulignée. Deuxième enseignement: le manque d'attractivité (économique, touristique et festive) de la ville et notamment son centre ville et le mécontentement lié aux transports urbains.


La sécurité: une préoccupation toujours présente


Au rayon de la sécurité, les nîmois expriment des sentiments de peur aux tombées de la nuit. C'est le cas chez cette mère de famille ou cette personne d'un certain âge dans le micro-trottoir ci-dessous:



Une pression fiscale trop forte



La fiscalité locale exercée par la ville et Nîmes Métropole est le domaine le moins bien noté avec 1,79/5 chez les nîmois sondés. Nîmes est la troisième ville de France par sa taxe d'habitation élevée selon Le Figaro et cet article récent. En revanche, la culture et le cadre de vie reçoivent des notes appréciables avec 3,39/5 pour la culture et 3,84/5 pour le cadre de vie. Hors questionnaire, les nîmois interrogés indiquent être attachés aux espaces publics comme les jardins. On comprend mieux la volonté de ne pas urbaniser le parc Menier de Salinelle ou l'approbation des habitants du quartier des Maronniers d'avoir bientôt un jardin public sur le site des anciennes pépinières PICHON.


Redynamiser le centre ville


Enfin, en ce qui concerne les axes prioritaires à traiter par les pouvoirs locaux la question de la redynamisation du centre ville arrive en tête avec 66% de citations parmi les sondés, attirer les entreprises avec 56% de citation et la baisse de la délinquance avec 36% de citation. Sur la revitalisation du centre ville, Nîmes ne figure pas parmi les 222 villes sinistrées de France selon le gouvernement Macron selon un article du journal Le Monde. Dommage. Certains nîmois considèrent que les citoyens ne doivent pas TOUT attendre des "politiques". Une association a eu l'idée de créer une monnaie complémentaire pour favoriser entre autres les circuits cours et le commerce local. Plus d'infos sur cette belle initiative ici.



L'équipe Magna Nîmes


104 vues

Notre actualité